Au coeur de la campagne du Républicain Donald Trump (Scott Uehlinger)

Scott Uehlinger, diplômé d’une académie militaire des Etats-Unis, a servi pendant 10 ans dans la US Navy et la marine marchande. Parlant le russe, il a rejoint la Central Intelligence Agency (CIA) en 1996, puis a servi pendant de longues années à l’étranger au sein d’ambassades américaines basées dans l’ex-URSS. Uehlinger est désormais professeur adjoint à la NYU, conférencier et retraité de la CIA. Il a répondu en exclusivité aux questions de Cyceon concernant le candidat Républicain Donald Trump dont il a été Délégué à la Convention du Parti Républicain à Cleveland, Ohio. Voici son récit et son analyse, depuis le coeur de la campagne du Parti Républicain:

Episode 1

Je crois que Donald Trump a une vraiment bonne chance de devenir le prochain président parce qu’il parle directement au Peuple américain, propose des solutions de bon sens à beaucoup de nos problèmes (déficits commerciaux, extrémisme Islamique, entre autres) – il est explicite dans ses observations selon lesquelles les huit années passées ont été dévastatrices pour les Etats-Unis, tant en matière sécuritaire qu’économique.

Il faut bien garder à l’esprit qu’Obama n’a jamais bénéficié de plus de 50% de soutien parmi l’électorat national à l’occasion de ses deux élections. Le Peuple américain n’a jamais soutenu avec enthousiasme ce président ni son agenda libéral (au sens américain du terme). La presse américaine « mainstream » s’est cependant empressée de soutenir Obama et son programme libéral, et malheureusement les dernières années ont vu la plupart de ces médias dégénérer en arme de propagande pour le gouvernement américain.

Obama est donc l’objet de seulement quelque critique médiatique marginale, et soutient bien entendu Hillary Clinton, tout en dénonçant constamment Donald Trump. Les observateurs doivent être particulièrement prudents de ne pas mettre un signe égal entre l’opinion médiatique et les sentiments du Peuple. Combien « d’experts » en Europe ont-ils prédit le Brexit? Les médias européens ont été choqués par le Brexit, notamment par le fait que la majorité de « l’élite » européenne a soutenu avec force les anti-Brexit – ce qui a brouillé les pronostics médiatiques. En tant qu’officier de renseignement, j’ai souvent observé cette capacité toute humaine à échouer – mais rarement à ce degré tel qu’il existe actuellement en Occident. Le schisme entre l’opinion du Peuple et ses dirigeants est devenu un gigantesque gouffre.

Plus que jamais les américains comprennent ce parti-pris, c’est pourquoi les journalistes bénéficient constamment de moins de 5% d’opinion favorable, la seule institution moins respectée étant le Congrès des Etats-Unis! La plus récente manifestation de cette perception biaisée fut la récente annonce par l’institut de sondage de Reuters qu’il « recalibrait » le sondage qui montrait une avance de 7% au niveau national en faveur de Donald Trump. Ce fut donc « ajusté » pour donner une avance de 1% à Hillary Clinton. L’aveuglement volontaire est présent partout.

Episode 2

Précédemment en février 2015, Scott Uehlinger a répondu à une première interview de Cyceon concernant la situation en Ukraine. En mars 2016, Uehlinger a publié sur Cyceon un article intitulé Idéologie et renseignement, une recette pour le désastre.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *