L’économie européenne sort-elle enfin de la crise?

© Cyceon, reproduction limitée autorisée sous conditions.

La zone euro a bénéficié d’un rythme d’expansion économique vigoureux qui s’est accéléré plus que prévu au second semestre 2017, parallèlement à une économie mondiale qui continue de croître à un rythme soutenu, avec des signes de synchronisation croissants, explique le dernier bulletin économique de la BCE.

Selon Eurostat, le bureau statistique de l’UE, le PIB a augmenté de 2,5% dans les deux zones (zone euro, UE28) sur l’ensemble de l’année 2017 et de 0,7% (0,1 point de pourcentage de plus qu’aux États-Unis) au troisième trimestre 2017, signifiant que l’économie européenne a progressé l’année dernière à son rythme le plus rapide depuis dix ans.

Les profits en hausse des entreprises, la confiance croissante et les perspectives politiques plus stables ont aidé l’UE à croître plus vite que prévu. Les problèmes d’endettement public dans les principaux pays de l’UE, le risque d’instabilité politique en Italie avec l’élection générale de mars 2018 et les tensions autour de l’accord de transition entre l’UE et la Grande-Bretagne pourraient générer quelque incertitude qui ne devrait toutefois pas faire dérailler l’économie européenne.

L’Allemagne et la France sont redevenues les principaux moteurs de l’UE avec leur croissance économique nationale respective à des niveaux jamais atteints depuis 2007 où elles atteignaient 3,0% et les décideurs politiques pourraient rapidement interpréter ce développement comme la fin de la crise financière de 2008 dans l’UE.

Pendant ce temps et dans le contexte de pourparlers difficiles sur le Brexit, l’économie britannique a connu une croissance plus lente que l’Europe pour la première fois depuis 2010.

© Cyceon, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *