L’intelligence artificielle (IA), une triple révolution – Synthèse

L’intelligence artificielle (IA) consiste en la capacité d’un ordinateur numérique ou d’un robot commandé par ordinateur à effectuer des tâches communément associées à des êtres intelligents.

En l’absence de définition universelle, l’IA peut être déterminée selon la taxonomie  suivante à savoir des systèmes qui pensent comme des humains (réseaux neuronaux, architecture cognitive), des systèmes qui agissent comme les humains (test de Turing avec le langage, la représentation de la connaissance, le raisonnement automatisé et l’apprentissage), des systèmes qui pensent rationnellement (inférence, optimisation, logique) et des systèmes qui agissent rationnellement (logiciels intelligents, robots capables de poursuivre des objectifs, de percevoir, de planifier, de raisonner, d’apprendre, de communiquer, de décider et d’agir).

Existe toutefois le consensus très largement partagé selon lequel l’IA connaît et connaîtra une croissance quasi-exponentielle à long terme, de même qu’elle a déjà changé et changera davantage, profondément et durablement l’écosystème mondial et la vie du genre humain. La véritable pierre d’achoppement porte sur l’interprétation d’une telle évolution à savoir si elle sera positive, négative ou neutre.

  1. L’IA est une révolution stratégique,
  2. L’IA est une révolution économique,
  3. L’IA est une révolution sociologique.

© Cyceon, reproduction interdite sans autorisation écrite.

Laisser un commentaire