On doit rechercher et détruire le terrorisme, selon d’anciens opérateurs français

© Cyceon, reproduction limitée autorisée sous conditions.

Après les attaques terroristes islamistes qui ont tué cinq personnes et blessé une douzaine d’autres à Carcassonnes, Trèbes et Paris où une femme juive de 85 ans a été assassinée, les Français demandent des mesures « plus dures » de la part de leurs dirigeants politiques.

Après le bilan terrible de 250 morts depuis 2015 et dans le contexte d’une menace intérieure croissante, ils exigent qu’Emmanuel Macron et son gouvernement mènent une « action en profondeur » maintenant.

Moins visible mais possiblement plus forte, des vétérans du renseignement et des opérations militaires et spéciales augmentent la pression en délivrant des messages clairs sur les réseaux sociaux et dans des listes de diffusion comptant de nombreux officiels du gouvernement.

Clairement, ils appellent à « plus d’intensité » dans l’effort contre-terroriste (CT) et à un bond dans l’usage de la « branche opérationnelle ». En somme, ils demandent au gouvernement de mener « une guerre réelle » contre les djihadistes. « Ce qu’on fait à l’étranger, on peut le faire ici dans le pays. On peut rechercher et détruire, » estime un ex du COS dans un groupe Facebook.

En toile de fond et parce que l’opinion publique française partage largement leurs vues, ceux qui ont été à la pointe du CT pendant des décennies intiment en quelque sorte le gouvernement d’agir.

© Cyceon, reproduction limitée autorisée sous conditions.

One comment

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *