La bourse brésilienne reste plutôt stable malgré la politique

Le Brésil, un membre éminent des BRICS, a plongé dans une crise politique qui dure depuis des années depuis que la présidente Dilma Rousseff, parrainée par son prédécesseur Lula maintenant emprisonné, a été démise de ses fonctions. En août 2016, alors que Michel Temer venait de la remplacer, Cyceon a écrit que la destitution ne signifiait pas la fin de la division politique profonde de la plus grande économie latino-américaine, bien au contraire.

Un peu plus de deux ans plus tard, l’élection présidentielle connaît un nouveau cycle de violence, le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro ayant été violemment poignardé alors qu’il faisait campagne dans les rues. Malgré cela, le marché boursier brésilien reste deux fois plus important, à 76,000 points, contre 38,000 points en janvier 2016.

Entre-temps, le dollar américain (USD) a augmenté de 2,5% (de 3,96 à 4,06) contre le Real brésilien (BRL), démontrant la stabilité du marché boursier brésilien qui est parvenu à demeurer quelque peu insensible aux tensions intérieures jusqu’à maintenant. Il se porte aussi en meilleur forme que ses homologues des marchés émergents.

© Cyceon, reproduction interdite sans autorisation écrite.