Les élites doivent écouter le peuple, estime l’ex-ministre Hubert Védrine

L’ancien ministre français des affaires étrangères Hubert Védrine, connu pour avoir nommé et décrit les Etats-Unis de la fin des années 1990 comme une « hyperpuissance », a exprimé un point de vue pertinent dans une interview au quotidien Les Echos.

Une référence mondiale avec une perspective française dans le domaine des relations internationales, Védrine souligne la nécessité pour les élites d’écouter le peuple, notamment la demande d’à la fois plus d’écologie et de moins d’immigration. A propos de la Chine comme future superpuissance, Védrine considère que beaucoup reste à faire pour que la Chine développe un soft power aussi important que celui des Etats-Unis, d’ailleurs ajoute-t-il, la Chine ne souhaite peut-être même pas devenir la superpuissance culturelle.

Dans le contexte d’un balancement géopolitique de l’Occident vers l’Asie, Hubert Védrine pense que l’Europe doit devenir une puissance stratégique si elle souhaite peser au 21ème siècle ou elle devra dépendre des Etats-Unis, désormais une « puissance erratique » dit-il.

© Cyceon, reproduction interdite sans autorisation écrite.