La souveraineté économique européenne requiert 3 actions majeures

L’ancien ministre français et actuel président de la commission des finances de l’Assemblée nationale (AN) Eric Woerth et l’économiste et membre du Conseil scientifique de la Fondapol Laurence Daziano écrivent dans le quotidien L’Opinion que « l’Europe doit mieux défendre ses intérêts commerciaux » face à Donald Trump et « bâtir un système financier autonome » d’ici dix ans.

Prise en étau entre les Etats-Unis et leur politique « America First » et par la Chine et sa puissance de plus en plus augmentée, l’Europe doit construire sa souveraineté économique ou sinon risquer de devoir systématiquement s’aligner sur les intérêts américains. La prochaine Commission européenne, indiquent Woerth et Daziano, devra conduire trois actions majeures.

D’abord, construire un système financier autonome probablement en collaboration avec la Chine. Ensuite, se doter d’un Fonds monétaire européen afin de stabiliser les pays européens et/ou proches et d’augmenter son influence monétaire en collaboration avec la BCE. Enfin, profiter du repli commercial américain pour gagner des parts de marché notamment en Asie.

© Cyceon, reproduction interdite sans autorisation écrite.