Le FMI abaisse sa prévision de croissance mondiale 2019 de 0,6 point


Est-ce un nouvel avertissement annonçant une prochaine récession après la récente mais temporaire inversion des taux américains ? Rarement les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) auront connu une telle variation en seulement un an après qu’il ait réduit à nouveau les prévisions de la croissance économique mondiale.

Anticipant 3,3% de croissance pour 2019 et 3,6% pour 2020 au lieu d’une prévision de 3,9% émise en 2018 pour les deux années, seule la Chine sortirait son épingle du jeu avec un dixième de point de pourcentage en plus depuis la précédente prévision.

Dans la zone euro, l’Allemagne et l’Italie baisse d’un demi-point dans un contexte commercial difficile alors que tarde l’annonce d’un accord sino-américain. « La balance des risques reste à la baisse, » estime donc le FMI.

« Si les divergences ne sont pas résolues et que les obstacles tarifaires ne cessent d’augmenter au-delà de ce qui est incorporé dans les prévisions, les coûts des biens intermédiaires et des biens d’équipement importés augmenteront, de même que les prix des biens finaux pour les consommateurs, » lit-on dans son rapport.

« Le retournement de position de la Fed ces derniers mois a augmenté aussi le sentiment que la croissance dépend plus que prévu des taux bas historiques des banques centrales, ajoutez-y quelque implication politique comme les critiques de Donald Trump concernant Jerome Powell et vous avez un contexte générateur de tension et d’incertitude, » précise Cyceon.