Entre la Chine et les USA, vers une « guerre par constellation » ?

L’affaire Huawei est la face visible de l’iceberg préviennent les chercheurs et les analystes qui, dans leurs think tanks, ministères et agences de renseignement respectifs, sont chargés d’imaginer les grands scénarios prospectifs des relations internationales et stratégiques futures.

Pour résumer, le consensus général est que la Chine et les Etats-Unis s’affronteront certainement et durement – voire militairement – au cours du siècle quelle que soit l’issue du traité commercial que les administrations Xi et Trump disent vouloir conclure.

L’insécurisation du statut de première puissance mondiale pour les Etats-Unis et les ambitions grandissantes de la Chine seraient inévitablement en voie de collision à mesure que les données démographiques, technologiques, économiques et militaires illustrent le déplacement du centre de gravité mondial de l’Occident vers l’Asie.

Si un conflit ouvert paraît impossible en raison de l’arme nucléaire, une multitude de péripéties animera probablement les relations sino-américaines avec le risque d’un débordement majeur pouvant déboucher sur une situation à la limite de la guerre.

Aussi prévoit-on que c’est principalement dans le voisinage direct de la Chine, notamment en mer, et dans le cybermonde que se créeront et se fixeront les points de tension les plus sensibles entre les deux protagonistes, l’un voulant conserver son leadership et l’autre souhaitant le contester.

L’affaire Huawei pourrait donc n’être qu’une péripétie parmi des milliers d’autres à venir, générant ainsi une sorte guerre par constellation de points supposés faibles exploités opportunément par chacune des parties.