Face au « socialisme » des Démocrates, Donald Trump « rassure »

De la même façon que Donald Trump a créé la surprise en gagnant la Maison Blanche en 2016 (1), ce dernier engrangerait les points pour un second mandat à mesure que ses adversaires Démocrates s’affrontent pour emporter l’investiture de leur parti.

L’information relative à Donald Trump est si biaisée en dehors des Etats-Unis qu’il est plus que jamais indispensable de collecter les informations à la source, au cœur des neighborhoods où le milliardaire de l’immobilier suscite en fait plus d’espoir que d’inquiétude.

Alors que le traitement médiatique se concentre sur les politiques proposées par les 20 candidats Démocrates, l’américain moyen ne semble guère s’en préoccuper hormis pour s’inquiéter du « socialisme » perçu comme de plus en plus « exacerbé » au cœur du parti de l’ancien vice-président et désormais candidat Joe Biden.

« On a jamais connu une telle prospérité. Dans mon quartier, tout le monde travaille et même si Trump est excessif, on craint que le changement promis par les Démocrates vienne tout chambouler, » nous résume un habitant de Pennsylvanie, ancien fief démocrate gagné par Trump en 2016.

La bonne perception de la situation économique générale du pays semble un déterminant majeur du vote des américains pour 2020, très loin devant les considérations sociales, idéologiques, écologistes et même féministes des Démocrates.

Pire, leur favori Joe Biden apparaît déjà en perte de vitesse prématurée, avec des intentions de vote potentiellement réduites d’un tiers depuis son entrée dans la course.

« Biden veut donner des gages à l’aile gauche du parti Démocrate et de façon-contreproductive, cela rend Donald Trump presque rassurant aux yeux de nombreux américains pour qui le socialisme est tout bonnement diabolique, » insiste un observateur depuis Washington D.C.

(1) Sauf pour Cyceon qui en émettait la très sérieuse hypothèse dès l’été 2015.