Le désaccord Macron-Merkel, un risque majeur pour l’UE ?

Les informations délivrées par les gouvernements français et allemands ne sont pas claires et il est donc difficile d’évaluer la gravité des désaccords qui opposeraient les dirigeants Emmanuel Macron et Angela Merkel sur la répartition des postes-clefs au sein de l’Union européenne (UE). D’un côté, Macron s’activerait pour empêcher que la droite allemande (CDU) n’en capte la majorité, tandis que d’un autre, Macron soutiendrait Merkel pour qu’elle préside la Commission européenne en contradiction notable avec les modalités de désignation utilisées jusqu’à présent. A Berlin, certains soupçonnent que cette idée farfelue n’existe que pour masquer la détermination de Macron de ne pas « tout céder » aux alliés politiques de Merkel.