Inutile de craindre la récession, pensez cycle économique

L’humeur souvent changeante des marchés boursiers atteint désormais la scène politique américaine où le président Donald Trump vante les records du S&P 500 tandis que ses adversaires démocrates profitent de chaque baisse pour l’attaquer.

De même que Cyceon prévenait en juillet qu’anticiper avec un optimisme excessif plusieurs baisses de taux par la Fed était risqué, la question de savoir si les Etats-Unis sont au bord de la récession économique résulte d’un débat devenu aussi hystérique qu’inaudible. Gardons donc notre calme et relativisons en rappelant que peu de données, hormis l’inversion de la courbe des taux, confirment actuellement un risque imminent de récession.

L’économie américaine se porte mieux que jamais et les statistiques majeures telles que celles du chômage, de la consommation et du crédit sont satisfaisantes. Théoriquement, il est certain que les Etats-Unis finiront par entrer en récession après dix ans d’expansion économique mais il est très difficile de savoir quand.

Le véritable débat devrait donc plutôt porter sur le cycle économique et à quel endroit de ce cycle se trouve actuellement l’économie américaine, avec une attention particulière pour le cycle de crédit dans un contexte inédit de taux historiquement bas voire (bientôt ?) négatifs.