Emmanuel Macron veut lutter contre les abus du droit d’asile

Dans un discours devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à Strasbourg, le président de la République Emmanuel Macron a renouvelé son souhait de réformer la « maîtrise des flux migratoires (et) la protection du droit d’asile. »

Partant du constat corroboré par de nombreux sondages publiés ces dernières années et selon lequel une majorité de Français souhaite la limitation voire l’arrêt de l’immigration, Macron a affirmé que le droit d’asile disparaîtrait « si nous n’avons pas le courage de regarder en face la demande de maîtrise exprimée par tous nos concitoyens; si nous n’avons pas la lucidité de voir que, dans de nombreux cas, la demande d’asile vient de pays profondément sûrs. »

Aussi manquerait-on de lucidité, a-t-il ajouté, si l’on omet « que aujourd’hui la demande d’asile est l’objet de manière évidente d’un contournement si ce n’est un détournement. » En France comme dans la plupart des pays occidentaux – notamment aux Etats-Unis, l’immigration nourrit une controverse politique récurrente qui, sans être traitée efficacement, encouragerait le développement du populisme et des mouvements d’extrême droite.

Récemment, Emmanuel Macron avait suscité des critiques à gauche de la scène politique nationale pour avoir déclaré que « la France ne peut pas accueillir tout le monde si elle veut accueillir bien. »

Regardez le discours d’Emmanuel Macron :