Les BRICS réaffirment soutenir l’accord de Paris sur le climat

Le président américain Donald Trump reste bien seul dans sa dénonciation de l’Accord signé à Paris lors de la COP 21 en décembre 2015 pour lutter contre le réchauffement climatique et les ministres des affaires étrangères du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud ont récemment pris le contrepied de sa politique extérieure.

« Les ministres ont souligné la nécessité d’une action internationale plus efficace contre le changement climatique et ont réaffirmé l’engagement des pays du groupe BRICS en faveur de la mise en œuvre intégrale de l’Accord de Paris, » lit-on dans un communiqué.

« Ils ont exhorté les pays développés à aider les pays en développement, notamment en honorant leurs engagements financiers et en assurant le transfert de technologie, qui sont les catalyseurs les plus critiques de l’action climatique, » insiste-t-il.

En sus de leur plaidoyer en faveur du multilatéralisme, Pékin comme Moscou affirment soutenir Brasilia, New Dehli et Pretoria dans leurs souhait de jouer un rôle accru aux Nations Unies (ONU) et particulièrement au conseil de sécurité (CSNU) « en vue de le rendre plus représentatif, efficace et efficient. »