« Ce n’est que quand les gouvernements mettent leurs propres citoyens en premier que les peuples sont totalement investis dans leurs futurs nationaux, » a déclaré le président américain Donald Trump à Davos.

Dans un discours rappelant son slogan « America First » de la campagne présidentielle 2016, les mots de Trump devant les leaders économiques mondiaux ont fait écho à ses meetings de réélection pendant lesquels il plaide avoir plus fait pour les américains, notamment afro-américains insiste-t-il souvent, que n’importe lequel de ses prédécesseurs les plus récents.

S’appuyant sur des statistiques qui impressionnent jusqu’à ses partenaires européens pourtant peu enclins à lui exprimer quelque sympathie, Donald Trump estime que « la nouvelle prospérité de l’Amérique est indéniable, sans précédent et inégalée où que ce soit dans le monde. »

Avec un taux de chômage au plus bas depuis les années 1960 à seulement 3,5% et une croissance économique presque deux fois supérieure à celle de l’Europe où le ralentissement allemand est significatif, les Etats-Unis paraissent plus que jamais en mesure de peser sur l’avenir économique mondial.

Au point qu’à Washington D.C., des analystes reporteraient la capacité de la Chine à dépasser le poids économique des Etats-Unis au-delà de 2040 au lieu de l’année 2030 régulièrement annoncée.

Les informations publiées sur Cyceon.com ne constituent pas un conseil en investissement.

Newsletter

Lire plus

Autres Articles...