« La Chine est disposée à travailler avec les États-Unis pour établir et faire progresser les relations bilatérales dans les domaines de la coordination, de la coopération et de la stabilité, » a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi quatre jours après la signature de l’accord phase une sur le commerce par les deux plus grandes économies mondiales.

Entre-temps, les craintes ont grandi quant à la propagation du virus de Wuhan, semblable au SRAS, qui a tué des dizaines de personnes et conduit les autorités de Pékin à annuler les célébrations du Nouvel An chinois.

Dans ce contexte qui est, du point de vue commercial, tout à fait opposé à celui qui prévalait il y a un peu plus d’un an et qui faisait chuter les marchés mondiaux, l’économie nationale de la Chine a été « globalement stable » en 2019 selon le Bureau national des statistiques (NBSC).

Alors que le taux de croissance annuel du PIB de la Chine était en moyenne de 9,46% de 1989 à 2019, il a ralenti pour atteindre un creux sans précédent sur 30 ans à 6,1% après ajustement pour l’inflation au cours de la dernière année.

« Face aux risques et défis croissants à la fois au pays et à l’étranger », écrit le NBSC, « les principaux objectifs de développement prévus » ont été atteints et le gouvernement chinois exprime sa satisfaction pour chacune des 10 statistiques présentées, en particulier celle sur les réformes clés. Il utilise également et à plusieurs reprises le mot « stabilité » pour décrire l’état de l’économie chinoise, saluant la croissance du commerce extérieur, en particulier avec l’Union européenne (UE) et l’ASEAN « malgré la pression ».

La croissance économique et commerciale mondiale ralentit, les sources d’instabilité et les points de risque augmentent, conclut le rapport, et la Banque mondiale s’attend à ce que la croissance de la Chine ralentisse à nouveau à 5,9% en 2020 et à 5,8% en 2021, soit encore plus du double de la croissance mondiale attendue à 2,5%.

Les informations publiées sur Cyceon.com ne constituent pas un conseil en investissement.

Newsletter

Lire plus

Autres Articles...