L’exportation nette de gaz naturel américain pourrait doubler

Recevez la Newsletter

Grâce à la production de gaz de schiste, les États-Unis sont devenus un exportateur net de gaz naturel sur une base annuelle en 2017, pour la première fois depuis 1957, après avoir dépassé la Russie en 2009 en tant que premier producteur mondial de gaz naturel.

Parallèlement à la croissance rapide des infrastructures de pipelines d’exportation, les États-Unis sont devenus en juin 2019 un fournisseur commercial net de gaz naturel et de gaz naturel liquéfié (GNL) au Canada, au Mexique et dans d’autres pays pris tous ensemble, tout en restant un importateur net de gaz naturel du Canada jusqu’en 2050 selon les dernières projections.

Maintenant, l’administration américaine pour l’information énergétique (EIA) s’attend à ce que les exportations nettes de gaz naturel des États-Unis doublent à nouveau d’ici 2021, après avoir déjà doublé en 2019 par rapport à 2018.

Dans l’ensemble, cependant, la production de pétrole et de gaz naturel est étroitement liée et tout futur changement significatif des prix du pétrole devrait logiquement impacter les résultats financiers de la production de gaz naturel, ce qui pourrait remettre en cause les prévisions de l’EIA.

Il y a quelques jours, les prix du gaz naturel aux États-Unis sont tombés à leur plus bas niveau en 4 ans, la demande ayant diminué même si l’offre devrait continuer de croître en 2020, écrit le Financial Times.

Restez informé(e), cliquez-ici pour recevoir la Newsletter Hebdo de Cyceon.

Cyceon.com et ses contenus sont pour votre information seulement et, par conséquent, ne constituent pas un conseil en investissement.