Les dépenses en armement sont à leur plus haut niveau depuis la guerre froide à l’exemple de la France qui, en plus d’en être le troisième exportateur mondial, a stoppé l’érosion de son budget militaire pour le ramener à son montant de 2009.

Dans le contexte du nouveau paradigme stratégique avec le glissement du centre de gravité mondial de l’Occident vers l’Asie-Pacifique, émerge l’anticipation d’une confrontation future potentiellement plus sévère entre les Etats-Unis et la Chine.

Les relations bilatérales entre la première puissance mondiale et celle qui souhaite ravir son leadership seront probablement la clef de voûte du contexte géopolitique et militaire global des prochaines décennies.

La rivalité commerciale entre les deux pays pourrait connaître de nouveaux développements, peut-être plus graves, dans les prochains mois à mesure que Washington exige de Pékin de plus amples explications sur l’épidémie mondiale de coronavirus Covid-19.

L’accroissement des ambitions chinoises, particulièrement visible dans les eaux asiatiques, en Afrique et même au Maghreb, pose un défi aux américains comme aux européens. Ils doivent aussi s’adapter à la production significative de nouveaux armements avancés par la Russie.

Si l’efficacité exprimée par Moscou sur ses dernières innovations militaires hypersoniques (Avangard) ou anti-aériennes (S400) est avérée, elle oblige les pays occidentaux à accélérer leurs programmes de recherche et développement supposément évalués comme équivalents voire en retard sur certaines technologies de pointe.

Aussi, les états-majors ainsi que les groupes de réflexion spécialisés dans les questions de défense évaluent qu’une confrontation militaire à grande échelle ne doit pas être exclue malgré l’arme nucléaire, invitant ainsi à la reconstitution de troupes conventionnelles plus nombreuses.

Enfin, l’espace devrait constituer le champ prioritaire d’expérimentation et d’application des nouvelles technologies militaires dans un environnement qui n’appartient théoriquement à personne mais où les grandes puissances estiment qu’elles jouent leur futur poids stratégique.

Les informations publiées sur Cyceon.com ne constituent pas un conseil en investissement.

Newsletter

Lire plus

Autres Articles...